[NC-16] Bienvenue à Géolia ! Oubliez les robots pour vous servir ! Les hybrides sont là !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth] Mar 12 Mai - 21:26






Là où tu tissera ta toile


Lolth
Hiruko

Bien que ce ne soit pas encore une si bonne chose, Lolth semblait avoir arrêté de pleurer, j'étais sûr qu'elle avait encore une lourde tristesse par rapport à ce qu'il venait de se passer, mais je devais essayer de la faire oublier. Je terminais de modifier l'arrière de la voiture pour que mon hybride puisse y prendre un maximum d'aise possible, bien que j'ai peur qu'elle ne puisse pas vraiment s'installer comme elle le souhaitait. Je faisais alors le tour de la voiture, venant chercher ma demoiselle-araignée pour l'emmener, la tenant doucement par la main, jusque l'arrière de la voiture.

« Arriverais-tu à monter là dedans ? C'est le maximum que je puisse faire, malheureusement. »

Un peu déçu de ne pas pouvoir moduler ma voiture, j'étais bien obliger de tirer une mine triste, je savais que Lolth n'allait pas passer un bon voyage en plus d'avoir passé une mauvaise sortie. Il fallait tout de même que j'ai un sourire pour la mettre en confiance, et je me forçais un peu à mettre ma mélancolie de côté. Je passais donc une main dans le dos de Lolth, la regardant un peu dans les yeux.

« Je veillerais à écouter le trajet un maximum, pour que tu n'en soit pas trop encombré. »

Je la laissais donc monter en voiture après l'y avoir invité, me dirigeant vers l'avant du véhicule, je regardais partout autour de moi, satisfait que les vitres soient teinté pour ne pas que d'autres personnes puissent avoir peur en voyant Lolth. Je réglais l'avant de la voiture, au niveau de rétroviseurs surtout, pour avoir un maximum de visibilité, puis au niveau des autres commande pour ne pas que Lolth étouffe à l'arrière. Je soupirais, j'avais fait ca très vite pour être au mieux capable de satisfaire mon hybride, ou du moins de lui offrir le voyage le moins pire possible. Je repassais alors derrière la voiture.

« Je vais refermer le coffre, n'hésite pas à t'accrocher, là ou là, tout devrait bien se passer. »

J'essayais de capter son regard, même si je n'allais pas non plus lui faire attraper un torticolis avant de fermer le coffre. Je me dirigeais de nouveau vers le poste de conduite, non pas sans lancer un regard amical aux autres personnes qui regardaient la scène d'un air de dire "circulez, y'a rien a voir." Il est vrai qu'ici, c'est bien différent du Japon, les européens semblent clairement plus curieux et moins discret que dans mon pays...

« Tu es bien installé ? On part dès que tu le sens. »

J'arrivais à la regarder à l'aide du rétroviseur central, je lui souriais en me montrant à sa totale disposition. Dès qu'elle aura trouvé une manière de se mettre pour mieux passer le voyage elle n'avait qu'à me faire signe pour qu'on se mette en route.



© REIRA DE LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth] Mer 13 Mai - 13:19

Il est vraiment adorable avec moi, j'ai de la chance que se soit mon maitre, et je veillerai a prendre bien soin de lui, il le faut, un maitre comme sa, il y en a un sur dix millions, je lui fait donc un sourire et prend sa mains, je regarde la coffre, sa vas être compliquer, mais c'est faisable.

Ne t'en fait pas, c'est possible oui, je vais juste m'y glisser, merci a toi.

Je me pencha donc en avant et rentre dans le coffre, montant patte a après patte, je glisse mon thorax dans le coffre, sa passe, je glisse par la suite mon abdomen d'arachnide, sa passe aussi, j'ai même un peut de marge, bon, c'est pas le grand confort, mais sa ira tout a fait, je replie mes pattes sous moi pour tenir en équilibre et pas trop bringuebaler en cas de virage un peut brusque, je lui sourit, sentant encore la chaleur de sa mains sur ma chitine, il arrive donc devant et regarde si je suis bien installée il me dit qu'il écourtera le trajet au maximum et qu'il est désoler de pas avoir de véhicule plus, adapter a ma morphologie, je lève le pouce en signe que sa vas.

Ne t'en fait pas, c'est pas du cinq étoile, mais sa ira parfaitement, je suis a l'aise.

il vas donc fermer le coffre, sa fait une légère secousse et j'ai un grand sourire, n'ayant plus ne tête l'incident qui viens de se produire, les vitres sont teinter, l'idéal pour voyager incognito, on dirai une mafieuse, il me manque que les deux pistolet en holster d’épaule et un grand manteau noir et sa serais parfait, ha oui, et des lunettes de soleil, important détail, j'ai un petit rire amuser de ma propre bêtise alors que mon maitre prend le volant.

Il me demande si je suis bien installée et que l'on part dé que je le sent bien, j'ai alors une idée, je lui répond avec un accent de parrain de la mafia clicher comme on voie dans les films.

tout vas très bien, on peut y aller, en toute discrétion.

J’éclate alors de rire, un rire franc et amuser, ma propre connerie me fait rire, enfin, c'est plutôt bon signe, c'est que je suis moins stressée, je fait un grand sourire dans le rétro central a destination de mon maitre et il peut donc y aller, j'ai hâte d’emménager, de plus, la période Halloween approche, j'espère pouvoir aider des gents a faire des décoration et participer, après tout, pour jouer une créature terrifiante, je n'ai guère besoin de me déguiser, j'ai même une petite application pour ma toile en se qui concerne le costume.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth] Mer 13 Mai - 14:41






Là où tu tissera ta toile


Lolth
Hiruko

L'installation de Lolth dans la voiture s'était donc passé sans encombre, je n'avais plus qu'à démarrer à son signal, qu'elle me donnait rapidement par ailleurs. J'étais assez amusé, mais un sourire mélancolique prit place quelques instant sur mon visage, ce genre de formulation me rappelait mon ancienne vie, où je conduisait encore Uta, mon frère. D'un autre coté, un sourire plus rayonnant se dessinait sur mon visage, heureux que Lolth le soit elle aussi, et que la petite altercation qui venait de se produire était à présent un mauvais souvenir.

« Dans ce cas, allons-y, Patronne. »

Je lui renvoyais sa blague en démarrant le véhicule, m'engageant assez rapidement dans le trafic, pour un début de journée les routes étaient assez fréquentés, surement les travailleurs qui terminaient leurs services de nuit ou ceux qui commençaient leur journée. Aucun mauvais conducteur n'était à noter pour une fois, le voyage se passait plutôt bien, je regardais souvent dans mon rétroviseur pour voir si Lolth allait bien, essayant aussi d'aborder diverses discussion, certes un peu crues mais je manque souvent de tact.

« D'ailleurs Lolth, as-tu peur des cadavres ? »

N'importe quelle demoiselle, sous cette question, serait sortie de la voiture ou aurait cherché à ouvrir une portière par n'importe quel moyen possible, je ne me rendais même pas compte avec quel sérieux naturel et flippant j'abordais la question. Je continuais donc de rouler, faisant bien attention à ce qu'il se passait sur la route même si j'écoutais aussi Lolth si elle me répondais. Par ailleurs, je continuais aussi de développer la conversation.

« En passant, désolé si j'ai pu te faire peur tout à l'heure... Je ne sais pas trop comment réagir quand une personne à qui je tiens est menacé. Ce n'est pas arrivé depuis un sacré bout de temps. »

Je me frottais la joue, c'était presque un aveux que je lui faisais, je ne voulais pas non plus qu'elle ai mal pris mon geste. De mon jeune age, il m'arrivait souvent de me bagarrer pour protéger des amis, mais je ne pouvais pas me jeter sur les forces de police comme un forcené... Déjà que je dois veiller à ne pas me faire attraper quand je rends service à Zack, il ne faudrait pas non plus que j'attire les foudres de l'autorité sur moi. Surtout que maintenant j'ai une personne à mes côté, peut-être devrais-je renoncer à mon autre travail pour ne pas la mettre en danger... J'étais perdu dans mes pensées, et l'espace d'un instant la voiture avait faillit arriver trop vite sur un feu rouge, par chance, les freins étaient efficace et j'ai su freiner progressivement pour ne pas trop bousculer Lolth, tout de même inquiet.

« Vraiment désolé Lolth ! Tout va bien ? Tu ne t'es pas blessé ? »

Même si j'essayais de rester calme, ma voix trahissait une certaine inquiétude et affichait même une pointe de culpabilité, en effet je m'en voulais d'être dans la lune à un moment pareil, ça aurait pu être pire. Je me jurais donc de me concentrer uniquement sur le trajet, dans tous les cas nous étions bientôt arriver, le trajet restant était de moins de cinq minutes.



© REIRA DE LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth] Ven 22 Mai - 12:31

Et en plus il joue le jeu, super, c'est adorable, j'ai un grand sourire, nous roulons tranquillement, le temps passe, je regarde les lieux qui défilent, j'ai toujours le sourire, heureuse d'avoir été accepter par au moins un humains, sa me laisse rêveuse, c'est alors, qu'une question pour le moins, étrange, et perturbante tombe, si j'ai peur des cadavres.

Et bien a vrais dire, je ne sait pas, je pense pas, pourquoi en aurai-je peur? ils ne vont pas se relever pour tenter de me manger que je sache, on est pas dans un film de romero.

j'ai un petit rire amuser, non, leur présence ne me gène pas, de plus je devine aisément pourquoi il me pose la question, son véhicule, est un corbillard, il est donc croque mort ou dans se genre la, non, effrayer par sa non, du moment que l''on ne me demande pas de les manger, enfin, il parait que sa a un gout de poulet l'humain, ou de cochon, mais bon, c'est pas vraiment dans mon éducation de bouffer les gents.
C'est alors que mon maitre fait un freinage un peut brusque, je m’agrippe comme je peut, c'est a dire très efficacement et ne bouge pas d'un pouce, mon maitre était un peut dans les nuages et avais du freiner soudainement a cause du feu rouge, il me demande alors si je suis blesser ou autre, j'ai un petit rire.

Non tout vas bien, sa secoue un peut mais c'est marrant, par contre, pas faire sa dans le cul d'une voiture la sa pourrai vraiment faire mal, de plus sa abimerai ton engin, sa serai dommage.

c'est mignon, je sent a sa voix qu'il est inquiet a mort, il ne veut vraiment pas qu'il m'arrive quelque-chose, c'est adorable et choupi, nous continuons donc la route un fois le feu vert, et nous arrêtâmes dans une cours, j'en déduit doc que nous sommes arriver, j’attends patiemment qu'il vienne m'ouvrir et je m'extirpe du véhicule en m’étirant.

Ben déjà on sait que pour se déplacer, je rentre dans le coffre, c'est une bonne chose non?

Je fait un grand sourire a mon maitre et observe les environs, ce qui est bien avec cette cours, c'est que la vue est cacher par les haie, se qui fait que je peut me dégourdir les pattes facilement et prendre l'air sans faire paniquer tout le monde
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth] Ven 22 Mai - 22:41






Là où tu tissera ta toile


Lolth
Hiruko

Je sourais alors qu'elle faisait une petite blague par rapport aux livres et films de zombis, il fallait l'admettre, Lolth était une personne cultivée, je ne comprenais pas pourquoi elle était aussi délaissé... Par chance, elle n'avait pas non plus été affecté par le freinage brusque, je soupirais de soulagement, même si elle essayait de me faire oublier cela en plaisantant un peu je ne pouvais pas faire autrement que de m'inquiéter. Nous arrivions alors dans la cour qui était rattachée au magasin, ici Lolth sera à l’abri des regards pour ne pas être complexé d'avantage. Je descendais de la voiture pour l'aider à sortir elle aussi. Je lui souris alors tout en la voyant se dégager du coffre.

« Oui, une très bonne même, au moins tu pourra venir avec moi à chaque fois que tu le désirera. »

Je refermais ensuite le coffre de la voiture, la fermait grâce à la clé électronique, puis marchait lentement pour arriver devant la façade de la boutique, j'observais alors un peu partout pour être sûr qu'elle soit présentable. Une fois vérifier, je m'avance vers la porte, la déverrouille tout en invitant Lolth à me suivre d'un bref signe de tête accompagné d'un sourire. Une fois de plus, et étant donné que le soleil donne sur l'arrière de la boutique qui est l'espace habitable, l'ombre règne tout en donnant un air assez malsain à la pièce où nous nous trouvions. Les cercueils, les décorations tombales, les petites décorations lugubres, on se croirait dans un décors de film d'horreur servit spécialement pour Halloween. Je me retourne alors vers Lolth qui pouvait passer sans encombre étant donné la double porte, je fais alors une petite révérence théâtral comme un valet qui présente le château de son roi.

« Bienvenue au Last Whisper, belle demoiselle, là où les morts valent plus que les vivants ! »

Je m'étais inspiré d'une des pièces de théâtre que j'avais vu un jour avec un drôle de squelette qui souhaitait la bienvenue dans un cimetière à une femme qui venait de mourir. Je l'avais donc reprit tel quel en ne changeant que le nom de la boutique, même si je n'avais pas trop fait attention à la seconde formulation de ma phrase. J'avançais alors donc vers Lolth pour venir une fois de plus prendre sa main, la mienne étant tendue et horizontale, m'inspirant bien souvent des temps anciens. Je ne savais pas pourquoi, mais depuis que j'avais remarqué ce détail j'étais attiré par ses mains, elles m'intriguaient, elles me posaient des questions, m'hypnotisaient. Je la portais un peu plus haute, pour que ce soit confortable sur elle sans tirer sur son bras.

« Cette partie est celle du magasin, nous vivrons derrière, où se situe l'habitation, je te fais une petite visite ? »

Nous approchions donc de la porte, laissant Lolth repéré plus ou moins ce qu'elle voulait, notamment la hauteur du plafond qui était très haute dans le magasin. Je passais alors derrière le comptoir, premier hic... Je m'approchais donc ensuite de la porte qui mène à l'arrière de la maison, et c'est là qu'est le drame, je soupire, laisse retomber mes bras. Je me retourne ensuite vers Lolth, le chapeau bien descendu sur les yeux qui les rendent impossible à voir.

« Bon c'est décidé... Je m'attaque aux travaux dès tout à l'heure, désolé. »

Je levais les mains de chaque coté de mes épaules, comme si je cherchais à prouver mon innocence. J'étais désolé de ne pas pouvoir offrir le confort que désirait Lolth, seule la porte du magasin était praticable pour elle. Je m'en voulais, jamais je n'aurais pensé avoir une hybride comme elle chez moi et l'aménagement est vraiment incapacitant pour elle, je ne savais pas trop où me mettre, faire toutes ces genres de courbettes pour être décevant au final ne reflète pas du tout la qualité habituelle de mes services pourtant...



© REIRA DE LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth] Dim 31 Mai - 12:54

Mon maitre me fait entrer a l’intérieur, la hall est assez vaste et il me fit une entrée théâtrale, révérence et tout, sa me fait sourire, j'observe la décoration du lieux, il viens me prendre la mains une nouvelle fois, il semble un peut intriguer par ma chitine souple et lisse dessus, je peut le comprendre, de plus, ce n'est pas comme si il évitait tout contact, an contraire, c'est lui qui le cherche on dirait, cela doit donc lui plaire.

Il m'explique que cette partie est plus réserver a la clientèle, que nous habiterons derrière et me propose de me faire faire une petite visite se que j'accepte avec grand plaisir, nous approchons de la porte et il a un moment d’arrêt, se souvenant surement du mal que j'avais eu a passer une porte normale, il se tourne ver moi, son chapeau m’empêche de voir ses yeux et il me dit d'un ton attrister qu'il attaque les travaux tout a l'heure et qu’il est désoler.

je pose mes mains sur ses épaules et me descend a son niveau avec un sourire

Ce n'est pas grave, tu n'avais juste pas prévu de revenir avec une hybride aussi, particulière que moi non?

je continue de lui sourire, voulant lui assurer que ce n’étant réellement pas grave, qu'il ne pouvais pas savoir que son dévolu allait se jeter sur une femme araignée aussi imposante niveau formas, sa gène m’attendris au plus haut point, lui qui voulais bien faire, il a un peut fail la fin, mais ce n'est pas important, en tout cas pour moi le plus important, c'est qu'il m'accepte dans sa vie pour que je puisse l'aider

De plus, une hybride aussi grande, sa peut être pratique, ou un voleur qui s'introduit, dans le noir et avec un peut de simulation d'araignée agressive, succès garantit, enfin, crise cardiaque surtout, non, mauvaise idée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth] Lun 1 Juin - 1:54






Là où tu tissera ta toile


Lolth
Hiruko

JLolth m'assurait que ce n'était pas grave, qu'elle me pardonnait, elle était vraiment adorable. Je me devais de règler le soucis au plus vite, même si je ne suis pas très bon en bricolage, pour le moment j'avais une solution de rechange, je faisait alors quelques pas en arrière, me dirigeant vers l'entrée de la boutique. Il y avait une cour, c'est vrai, mais il y avait aussi un petit passage, de part et d'autre de la boutique, qui menait vers l'habitation, certes il fallait traverser quelques sapins, mais ce serait moins compliqué pour Lolth.

« On va passer par un autre endroit, tu veux bien me suivre ? »

Je traversais alors les arbres, tenant les branches pour ne pas que Lolth ne se blesse, puis avançait jusque dans le jardin de la maison, certes peu étendu, mais nous permettant de passer. Une terrasse et une baie vitrée nous faisaient alors face, j'ouvrais cette dernière à l'aide d'un code qui n'était pas si secret que cela, mais qui allait changer dès maintenant, prenant un petit temps pour réinitialisé la chose. J'ouvrais donc une des fenêtre pour laisser entrer Lolth en première, comme à mon habitude.

« Cette fois-ci, tu pourra vraiment découvrir la maison, fait comme chez toi ! »

Je rentrais donc après elle dans la pièce à vivre, meublé modestement de deux canapé, d'une cuisine équipé à l'américaine. Je devais évidemment lui faire une visite guidé, je regardais alors vers la porte de la salle de bain en m'en approchant, je ne savais pas trop par où commencer, je ne suis pas un promoteur immobilier à la base...

« Par ici tu peux trouver la salle de bain, tu pourra t'y détendre, la baignoire est assez grand pour au moins quatre personne a mon avis, donc aucun soucis. Par la bas tu as les sanitaires. »

Je lui présentais un peu le tout avec assurance, je connaissais la maison mine de rien, même si au final je me sentais stupide... Si ça se trouve, elle avait un autre moyen que de prendre un bain pour pour se laver, et pour ce qui est des besoins naturel... Oui, au final toute la maison serait à revoir... Mais je ne pouvais pas lui poser la question ainsi, c'est bien trop gênant ! Enfin, je décidais de me mettre à l'aise, enlevant lentement mon chapeau tout en continuant de présenter la maison.

« Et enfin, la bas il y a ta chambre et la mienne juste à côté. Il te faut une grande chambre peut-être ? Pour créer ta toile par exemple ? »

J'avais bien une idée derrière la tête pour agrandir la pièce mais je n'étais pas sûr que cela pourrait lui convenir, mieux vaut lui demander avant. Je m'approchais d'elle pour retirer le manteau, qu'elle avait sur les épaules, que je lui avais donné un peu avant, faisant cela avec délicatesse mais maladresse... M'approchant un peu trop d'elle en passant mes bras de chaque coté de son corps sans comprendre qu'elle aurait pu l’interpréter autrement...



© REIRA DE LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth] Mar 9 Juin - 13:51

Finalement mon maitre opta pour une autre approche que la porte étroite, nous fîmes le tour du bâtiment par un chemin au milieu de sapin, c’était suffisamment large pour que je puisse passer, nous entrâmes donc par la porte arrière, qui me permettait de mieux passer car plus grande, j’observai donc l’intérieur avec intérêt, il me fit un semblant de visite, déjà, la salle de bain a la baignoire très grande retins mon attention, il est vrais qu'un bon bain me ferai le plus grand bien.

La cuisine n’était pas très grande mais je trouverai bien un moyen de faire a manger facilement, apres tout je suis assez débrouillarde, il me désigna alors les chambres, disant que la mienne etait grande, je passa la tête par la porte, il semblait nourrir des inquiétudes quand au fait que j'ai assez d'espace.

Ne t'en fait pas, c'est suffisant pour tisser ma toile, n'ai crainte, merci en tout cas de toutes ses attentions.

il passa alors les bras autour de moi, câlin? ho, pourquoi pas après tout.
Je me baissa a sa hauteur et l’enlaça tendrement, mettant ma tête sur son épaule en soupirant de contentement, ce n'est qu’après que je comprit qu'il voulait me débarrasser du manteau, je le lâcha alors et lui rendit le vêtement, écarlate.

Désoler, j'ai, mal comprit le geste.

je ne savais plus ou me mètre, mais il ne c’était pas débattu, donc je ne lui avais pas fait peur, ou il l'avais cacher, enfin, j'espère, bon, que faire que dire pour dissiper la gene?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth] Mar 9 Juin - 15:37






Là où tu tissera ta toile


Lolth
Hiruko

La chambre serait donc assez grande, j'étais heureux de l'apprendre mais je n'étais pas sûr qu'elle fasse ça pour ne pas me déranger outre mesure. La chose qui me surprenait le plus était tout de même qu'elle me prenait dans ses bras alors que j'enlevais son manteau. Je ressentais une certaine chaleur, quelque chose que je ne ressentais presque jamais à cause de mon métier... Je restais un peu comme figé dans ses bras, mine de rien, j'aimais bien être comme ça. Malheureusement, elle me relâchait rapidement en voyant qu'elle avait mal comprit mon geste, s'excusant comme si elle avait fait quelque chose de mal. Je lui souriais de manière douce, rapprochant le manteau de moi pour le prendre.

« Oh, tu es mignonne a rougir comme ca ! Mais ne t'en fait pas, ce n'est pas grave. Puis ca me change de la froideur des cadavres ! »

Riant une fois de plus de ma propre comparaison assez horrible, j'étais sûr de ne pas faire une bonne impression une fois de plus... Mais je faisais vite disparaitre cette idée de ma tête, allant vers le porte manteau pour accrocher l'habit, me retournant une fois de plus verre elle, une fois de plus j'étais impressionné de la voir ainsi, d'un peu plus loin. Il est vrai que sa peau semblait douce, ses formes étaient encore plus avantageuse que sous le manteau, mais je me devais de rester courtois.

« Pour ce qui est de la chambre, si tu n'as pas assez de place, tu pourra toujours ouvrir les portes coulissantes qui servent de mur entre les deux, ca ne me dérange pas. »

Je ne sais pas trop comment fonctionne mon hybride, mais je sais d'expérience que les araignées adorent tisser des toiles faisant au moins dix fois leur taille, et Lolth étant un grand modèle... Je pouvais m'attendre à ce genre de chose de manière exponentielle. Je m'approchais donc un peu d'elle, souriant toujours, ayant remarqué tout a l'heure une petite once d'intérêt supplémentaire pour la salle de bain.

« Huuum... Je pense commencer à prendre les mesures pour les travaux et tout le reste... Si tu veux, je peux te préparer un bain, histoire que tu te relaxe un peu, après cette dure journée. »

Je me permettais de lui offrir un petit clin d'oeil, alors que j'étais plus jeune on disait que ce clin d'oeil pouvait faire tomber plus d'une femme... Mais finalement je n'ai jamais eu l'occasion de m'en servir souvent et pire, les quelques fois que j'avais essayé il n'avait jamais fonctionné.



© REIRA DE LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth] Jeu 23 Juil - 5:34

Il me trouve mignonne a rougir comme sa, mais moi je me sent vraiment bête en fait a avoir mal interpréter son geste, je lui fait un sourire gêner, il remet alors sur le tapis le sujet de la chambre, que si je ne la trouve pas assez grande je pouvais ouvrir les panneau coulissant entre les deux et squatter en partie la sienne, j'avoue, c'est dans les gênes d'une araignée de faire une toile immense par rapport a elle, mais surtout pour une raison, pour se nourrir, et je compte pas manger une proie de la taille de mon maitre alors une telle toile ne servirait a rien.

Non ne t'en fait pas, je n'ai pas besoin de si grand, une simple petite toile pour dormir me suffira.

il regarde alors l’appartement et dit d'une voix sure qu'il allait prendre les mesure pour les travaux, il me propose aussi un bain, et je doit avouer que sa fait vibrer une corde sensible, je n'ai pas pu me laver la chitine depuis un long moment, alors cette proposition était une aubaine, de plus comme sa je pourrai tester la grande baignoire.

Je doit avouer avoir un certain intérêt pour le bain, la dernière fois que je me suis laver l’or d'une sortie de ma boite, c'est il y a trois semaines et au gant de toilette, donc bon, j'accepte le bain de bon cœur, sa me fera du bien, je ne transpire pas, mais je doit être loin de sentir la rose.

Je lui fait un petit sourire gêner et le regarde avec gentillesse, il est vraiment prévenant et apprécie beaucoup cela, remarque, si il m'a choisi, c'est bien qu'il y a un truc entre nous non? un lien invisible qui fait que l'on se plait l'un a l'autre, enfin je divague on dirait que je parle de mariage la, en plus entre un mètre et une hybride, c'est possible? autoriser? une relation amoureuse entre maitre est hybride est elle seulement légale?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth] Ven 24 Juil - 16:53






Là où tu tissera ta toile


Lolth
Hiruko

Je n'allais pas insister plus pour la chambre, il ne faudrait pas qu'elle me prenne pour une détraqué sexuel ou un stalker qui voudrait dormir avec l'hybride qu'il a adopté, mais mon manque de tact risque bien de faire partir son idée vers cette pensée la... En tout cas, elle semblait ravie à l'idée d'aller prendre un bain, ses blagues me mettaient un peu mal à a l'aise, c'est étonnant mais j'ai l'impression de ressentir ce que les personnes ressentent en me croisant la plupart du temps... De la gêne, qu'on ne sait pas trop comment placer. Je me tentais donc à faire un petit compliment avec ma maladresse habituelle, remarqué bien trop tard, comme toujours...

« Tu n'as pas à t'inquiéter pour ça, je trouve même que tu sens plutôt bon ! Après, à force de m'occuper de cadavres je peux t'affirmer que tu a une meilleur odeur que les clients de la boutique ! »

Au début je riais un peu, puis de moins en moins, finissant ensuite par me claquer la tête contre le mur en continuant de rire un peu. Ce n'est pas drôle Hiruko ! Arrête tout de suite ! J'arrivais à me reprendre un peu, toussant lentement tout en me rapprochant de la salle de bain, j'ouvrais la porte pour y entrer, laissant donc Lolth dans la pièce de vie, je commençais à faire couler de l'eau plutôt chaude, j'aime bien prendre des douches froides pour ma part mais j'ai lu dans un livre que normalement il faut prendre un bain chaud pour se sentir mieux ! Je revenais ensuite vers mon hybride.

« Bien que ca m'est déjà arrivé de voir des corps nu, souvent ils n'ont pas trop le choix, et ca me gênerai de te voir ainsi. Je te laisse donc t'installer dans la baignoire, elle est assez grande pour toi. »

Je lui souriait donc tout en la regardant avant d'aller dans une sorte de petit sellier, je voulais prendre des outils et surtout des objets de mesures pour commencer à prendre les repaires pour les travaux. Je voulais faire la majeur partie des travaux, savant ce que je voulais faire, ayant un petit plan dans ma tête, je repassais devant la porte de la salle de bain, bien qu'elle était surement fermé j'en faisais dos pour être sûr de ne rien voir. Un peu comme un idiot, oui c'est ca, un idiot.

« Si tu veux, il y a des huiles et autre produit un peu partout, je ne les utilises pas, alors tu peux les prendre. »

Alors que je passais tranquillement vers la chambre pour commencer à prendre les mesures des portes, une drôle d'impression commençait à me courir dans la tête. Je ne savais pas trop quoi, mais il me semblait avoir oublié de lui donner quelque chose pourtant important pour un bain... Quoi que, ce ne doit être que mon imagination.



© REIRA DE LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth] Ven 31 Juil - 1:36

Mon maitre fait vraiment des blagues étranges, mais sa me fait sourire, il fini, a la fin de son rire qui partait ver le bas, par cogner sa tête dans le mur, je ne voulait pas qu'il se fasse mal mais la frappe était trop faible pour que tel soit le cas, remarque d'un coter sa blague est valide, je sent moins mauvaise que pourrai le faire un mort en décomposition.

Puis par la suite il se rend dans la salle de bain et me fait couler un bain qui je le sent d'ici, est bien chaud, se qui me fit frissonner d’impatience, mais bon, je doit bien attendre, puis il revient ver moi, et m’annonce de but en blanc que cela lui est arriver de voir des corps nu, il parle de son travail et visiblement sa le gênerai de me voir ainsi, je suppose qu'il parle d’être nue et non morte, enfin, je croie, je rougis a ses parole et dit timidement.

Vous, vous savez maitre, si vous voulez me voir nue, vous n'avez qu'a me demander, si tel est votre souhait ...

j’entrai alors un peut précipitamment dans la salle de bain et ferma la porte, rouge de gêne, car bon, techniquement, si il me demande de me mètre nue, je ne peut pas refuser car c'est mon maitre, ou alors j'ai mal comprit, je ne sait pas sa me rend folle, arrête de réfléchir tu vas finir avec la migraine, bon, aller, le bain.

Je me dévêtit donc a l’abri des regards et me met dans l'eau chaude avec un soupir de soulagement, cela fait si longtemps que je n'ai pas prit de bain, sa fait du bien, je commence donc ma contorsion pour me laver quand mon maitre m'annonce qu'il y a divers produite de toilette qu'il n'utilise pas et que donc je peut prendre, des huiles? oui bonne idée, cela ferai joliment briller ma chitine, je commence donc a prendre se qu'il faut ainsi qu'une dose de shampoing pour ma longue chevelure violette, je reste un long moment dans l'eau a me faire une beauté, en sous entendant donc que je peut être belle se don je doute, puis je sort finalement et la détail qui tue.

Maitre? il y a un léger souci, il, ya pas de serviette pour moi.

La oui sa crains, je ne peut pas me m’habiller mouillée, c'est le meilleur moyen d’être malade, je n'ai donc d'autre choix que d'entrouvrir la porte quand il me prendra une serviette pour la récupérer, sa vas être tendu pour ne pas s’exhiber ainsi poitrine nue.

Maitre?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth] Sam 1 Aoû - 22:14






Là où tu tissera ta toile


Lolth
Hiruko

En me croisant pour rentrer dans la salle de bain elle m'avait glissé un petit mot, une chose qui ne me laissait pas indifférent mais que je me devais de chasser de ma tête... La voir nue ? Et pourquoi donc ? Je ne suis pas ce genre de personnes quand même ! Puis lui demander une chose pareille directement... J'ai des principes tout de même ! J'oubliais assez vite ce genre de choses en prenant mes mesures un peut partout dans la maison, ayant sortit les plan des lieux pour y faire plusieurs annotations. Je fis un peu interpellé par Lolth qui me demandait quelque chose, enfin je pense, mais j'étais vraiment perdu dans mes calculs et je ne l'écoutais pas trop, jusqu'à ce qu'elle insiste.

« Oui, pardon, j'arrive ! »

J'avais encore le plan dans mes mains, je le regardais tout en marchant, je ne savais pas trop quoi en penser de ce plan, je le retournais dans tous les sens en me triturant l'esprit. Je soupirais légèrement pour ouvrir la porte de la salle de bain d'un grand coup et rentrer de quelques pas comme si de rien n'était avant de relever la tête de mon plan et de... La voir. La surprise était grande, sur le moment, je ne comprenais presque rien, enfin si je comprenais qu'elle était là, sur ses pattes, le buste nu devant moi, encore mouillé par l'eau et... Non !! Pas une seconde de plus, je ressortais vivement, presque instinctivement, je fermais la porte rapidement, comme un voleur.

« Pardon Lolth ! Je ne voulais pas, enfin tu sais, ce n'était pas fait exprès, et je... Ah oui le... Les serviettes, j'y vais de suite ! »

Je ne savais pas trop comment j'ai pu passer à coter de ca, je savais qu'il y avait quelque chose qui manquait. A vrai dire, j'étais tellement obnubilé par mes projets que j'avais literallement oublié qu'elle serait surement nue et même en serviette si elle en avait une. Je filais donc dans une des commodes pour aller lui chercher ce qu'il lui manquait, surement me prenait elle pour le dernier des pervers à présent, je peux ranger mon beau langage si je fais ce genre de bourdes. Revenant vers la salle de bain, j'entrouvrais la porte.

« Ne t'inquiète pas, j'entre mais je ne vois rien. »

Je suppose que je me devais de faire oublier mon geste de tout a l'heure, alors j'entrais de manière à me rendre stupide, serviette devant les yeux. Au moins, j'étais sûr qu'elle ne pourrait pas me reprocher ce genre de choses, quand bien même j'avais les yeux fermés, je connais ma salle de bain par coeur, sauf si une certaine hybride est dans la même pièce.



© REIRA DE LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth] Ven 4 Sep - 19:42

J'enten mon maitre répondre a ma demande, je suis toute contente, il est si attentionné, et gentil, et adorable, et mignon, non wait, a quoi tu pense? tu croie vraiment qu'une humain vas s’intéresser a toi de cette façon? faut pas rêver, aucune chance plutôt, mais bon,n c'est comme sa, je l'entend arriver, ou plutôt je sent les vibration de ses pas dans le sol, j'adore cette facultés, je pourrai être sourde que je saurai avec précision qui est ou dans une maison.

Je m'attend a se que mon maitre passe juste la mains avec la serviette par la porte, mais en fait, j'ai une toute autre surprise, il entre complétement et sur le moment je suis tellement éberluer que je ne réagit pas, nue devant lui, il quitte son plan des yeux et me regarde, je sent immédiatement dans son regard que c’était tout sauf voulu, et de plus, il n'avais pas de serviette en mains, je plaça mes bras devant ma poitrine afin de la voilée en rougissant, ne disant rien.

Immédiatement il ressort en s'excusant platement, je ne lui en voulait pas, pas une seconde, sa arrive a tout le monde, peut de temps après, il reviens, cette fois la serviette devant les yeux m'assurant au préalable qu'il ne voie rien.

il a de drôle d’attitudes, comme si il cherchait le ridicule pour éviter que je ne m'offusque, mais bon, je sait bien qu'il ne l'a pas fait exprès vue comme il a rougis de gene devant moi nue dans sa salle de bain, enfin, il a rougis de gène, ou d'excitation?difficile a dire, on vas croire que c'est de la gène hein? plus rassurant

je récupère donc la serviette et enveloppe mon buste humains dedans pour me voiler et dépose un petit baiser sur son front.

Je croie que si on est aussi tête en l'air l'un que l'autre, sa vas donner souvent se genre de situation digne d'un manga echi.

J'ai un petit rire amuser a ma tirade, c'est vrais que l'on se serai cru dans un manga, la situaton classique, sauf que je ne l'ai pas assommer ni crier, donc sa colle pas a 100%.

Je peut, finir de me secher maitre? A moin, que vous ne vouliez, me voir faire?

Oui ben la si tu dit sa c'est limite du clicher de manga hentai, ressaisit toi enfin!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth]

Revenir en haut Aller en bas

Là où tu tissera ta toile [PV : Lolth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybride ou Maître ? v2 ::  :: The Last Whisper-