[NC-16] Bienvenue à Géolia ! Oubliez les robots pour vous servir ! Les hybrides sont là !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Fiche de présentation] Lace Kaname

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: [Fiche de présentation] Lace Kaname Mer 24 Juin - 20:51


 

 
LACE KANAME

 
Nom :
Lace Kaname
Sexe :
Homme
Âge :
21 ans
Groupe :
Scientifique
Race :
XXX(si hybride)
Métier :
Psychiatre pour hybrides de six à dix neuf ans atteints de troubles mentaux, possède également de l'expérience en tant que vétérinaire
Orientation sex. :
Bisexuel
Statut social :
Aisé

 
Pseudo :
Nelh
Âge :
22 ans
Tu nous as trouvé comment ? :
Google
Des suggestions ? :
///
D'autres comptes sur le forum ? :
///
Code du règlement :
Mangé !



A propos...

 
PHYSIQUE -  Lace n'est pas un homme qu'on pourrait qualifier de réellement très sexy, mais on ne peut pas non plus dire qu'il est un vilain garçon. Mesurant un mètre quatre-vingt cinq, il est très grand et mince, ce qui fait que son corps paraît très élancé. Il est plutôt lent et calme de nature ce qui se lit autant sur sa façon de marcher que sur son visage doux, même s'il est en vérité plutôt actif, et non moue comme on pourrait penser. Ses cheveux sont châtain foncés et ses yeux son marrons. Ces derniers semblent toujours sourire, accompagné bien souvent par ses lèvres fines. Lace porte toujours des habits clairs et des couleurs pastels, étant au contact des enfants il est important de ne pas paraître aggressif, et d'ailleurs, lui préfère également ce genre de couleur. Il a même des bonbons et des peluches dans ses poches pour ses patients. Une chose qu'il essayera de ne pas vous montrer en revanche et que vous ne remarqueriez pas si il les cache ce sont des cicatrices faites par Kame sur les bras quand il était son patient.  
CARACTÈRE -Le caractère de Lace va de paire avec son physique, bien qu'il y est autant de qualités que de défauts chez lui. Premièrement nous allons parler de ses qualités, qu'il a acquis de façon innée par son histoire et son éducation. Lace est quelqu'un de juste et de tolérant. Une générosité qu'il accorde à tous le monde, de base, parce qu'il essaye de ne pas juger les autres tout de suite, et combien même, ça ne serait pas à lui de juger quelqu'un par ce qu'il a fait. On vit tous des choses différentes, on ne peut jamais réellement savoir ce qu'on aurait fait nous à la place d'un autre. Ensuite, il préfére apprendre de la personne en restant distant et attentif. Il aime beaucoup observer les gens, surtout dans leurs mimiques ou leurs gestes. On en apprends aussi parfois beaucoup en écoutant et regardant. Et puis, son naturel curieux l'aide dans cette tâche. Et comme il est patient, il reste souvent en retrait au début, et objectif, et les gens peuvent le croire froid. Mais très vite, il s comprennent, et le trouve plus doux en vérité. Il faut dire que une fois qu'il en a appris plus, Lace peu devenir très bavard, et surtout surprotecteur car il s'attache très vite aux gens, même s'il sait se montrer ferme et autoritaire pour le bien de ses patients. Il lui arrive parfois à les manipuler de façon détournée pour arriver à ses fins. Ce qui fait qu'il s'investit dans son travail et qu'il se met à travailler trop. Son boulot c'est presque devenu sa vie, en dehors il n'a plus grand chose à faire.  
HISTOIRE - Il me semble vous avoir déjà parlé de Kame-Reon la dernière fois, ailleurs qu’ici, je ne me souviens plus exactement ... mais cette fois, je pense qu’il est nécessaire que je raconte ma propre histoire. Avant que tout ceci n’arrive. Alors voilà.
Je m’appelle Lace Kaname. Je suis né dans une famille riche, et je dois avouer sur ce point que pour prendre un départ dans la vie, c’était plutôt un bon cadeau. Dieu sait que dans cette loterie sur la vie, j’aurais pu être n’importe quoi d’autre, et surtout, avoir beaucoup moins de chance que ce que je n’ai eu. Du moins, c’est ce que je pense, même encore aujourd’hui. Encore, même après ce que j’ai vécu.
J’ai toujours eu un lien très fort avec ma mère, et ce depuis toujours, ce qui n’était pas le cas avec mon père, qui lui s’impliquait presque jamais dans mon éducation, pour une raison qui m’était inconnue et que je ne comprenais pas. Enfant, je cherchais sans cesse à attirer l'attention de mon père, dans l'espoir qu'il s'intéresse à mes passions, ou tout simplement à moi. Je demandais souvent à ma mère pourquoi mon père n'était pas souvent là. Elle m’ expliqua qu'il était très occupé par son travail, comme pour dissimuler une vérité plus profonde et plus triste, ce que bien sur je ne compris pas. Si mon père ne s'intéressait que par son travail, une passion sans doute pour lui, alors je ferais la même chose que lui. C’est du moins dans cet espoir que je concrétisa cette idée en commençant mes études de vétérinaire pour marcher dans ses pas, et pour qu'enfin, celui -ci soit fier de moi. Je voulais voir sourire mon père, au moins une fois.
Mais plus le temps passait, plus je voyais que rien ne changeait. Mon père ne s'occupait toujours pas de moi, et surtout, il semblait ne pas apprécier que son fils l'imite. Malgré la fierté de ma mère, je voulais réellement trouver pourquoi mon père me donnait aussi peu d'amour, ce qui me faisait souffrir. J’abandonnais mes études de vétérinaire, las de ne pas comprendre.
L'an d'après, je compris enfin. J’ avais été adopté. Ma mère était stérile, et mon père n'avait pas voulu de l'adoption. Tout devenait clair, même si la douleur d'apprendre qu'on vous avez caché ce fait pendant des années me rendit très mal. Je fus longtemps en colère, mais pardonna ma mère que j’aimais quand même. J’ aurais tellement voulu savoir les choses avant, je n’aurais alors pas souffert d'incompréhension, et n'aurais jamais cherché à plaire à cet homme qui n’avait rien à voir avec moi... Mes relations avec se dernier ce détériora encore plus vite car à présent, je le haïssais de ne pas avoir aidé la femme qu’il aime dans mon éducation.
Moi qui avait enchainé sur des études de psychologie et qui faisait des stages de pédopsychiatre je décidais de quitter le foyer en s'émancipant un peu avant ma majorité. Comme j’avais encore du temps pour des petits boulots, j’ avais en effet le moyen de subvenir à mes besoins. Même si je m’éloignais de ma famille, je gardais contact avec ma mère que je continuais d'aimer comme ma mère. Jusqu'à ce qu’elle ne meurt dans un accident de voiture. C'est à partir de ce point que je décidais de me donner à fond dans mes études et mon travail pour essayer de ne pas sombrer dans la tristesse. Je respecta également sa mémoire, en ne cherchant pas mes vraies parents, si réellement ils existaient encore. Je n’en avait pas besoin. Je gardais ma mère, celle que je considérais comme tel, dans mon coeur.
Dans le cadre de mes recherches j’effectua une visite pédagogique dans un institut hybride où je noua des liens avec des hybrides, et j’y fut engagé deux ans plus tard.
C’est alors là que j’y rencontra alors Kame-Reon, et m'occupa de son cas : hybride schizophrène qui avait fait de lui un psychopathe meurtrier. Beaucoup de mes collègues commencèrent à lui donner une tonne de médicament, mais avec le temps, ils ne faisaient plus effet sur Kame. Moi, je savais presque d'instinct comment m'en occuper, ce qu'il fallait faire et ne pas faire. Je n'arrivais pas à expliquer pourquoi je me sentais aussi proche de lui. De l’amour ? mais je crains que la situation avec Kame ne soit pas propice à de tels sentiments. J’ai peur de ce qu'il pourrait arriver et je ne dis rien. J’ avais enfin trouvé que seules les sucreries pouvait éventuellement le calmer pour laisser place à un gamin surexcité, ce qui était mieux que tueur. Mais personne ne me cru ... et pourtant  cette théorie fut prouvée quand Kame n'eut pas sa dose de sucre, alors que j’avais pris des congés pour essayer de prouver ce que j’avançais en faisant des recherches chez moi. Il tua presque tous le monde et s'enfuie loin de l'institut.
Je me mis alors en tête de le retrouver en plus de continuer mon travail, car j’ai peur qu’il massacre de nouvelles personnes ... et s’il est arrêté, que ce passera-t-il ?
Je l’ai croisé dans la rue il n’y a pas longtemps, il avait l’air d’aller assez bien, du moins assez pour se contrôler. Je reprends espoir même si je n’ai pas osé m’approcher ... je le perdis de vu avant de prendre une décision. J’espère le revoir un jour, encore une fois ... du moins j’essayerai encore une fois de le retrouver.
(c) Reira de Libre Graph'



Dernière édition par Lace Kaname le Lun 29 Juin - 12:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Haku
avatar

Fondatrice ~
Fondatrice ~
Messages : 241
Date d'inscription : 22/03/2015
Age : 20
Localisation : Dans mes pensées

Feuille de personnage
Race (si hybride) : Cerf blanc
Hybride / Maître de : Seishi Kagama
Quartier : Commun
MessageSujet: Re: [Fiche de présentation] Lace Kaname Sam 27 Juin - 14:59

Bienvenue !
Un prédéf, c'est Nomy qui va être contente. ~

On te laisse faire ta fiche tranquillement, préviens-nous lorsque tu l'auras finie ! :3
Le code est validé bien sûr.

Au plaisir !

_________________
Who am I ?