[NC-16] Bienvenue à Géolia ! Oubliez les robots pour vous servir ! Les hybrides sont là !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Redescendu sur terre [PV : Amazo Ozaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Tetsuo
avatar

Yes I'm alone but I'm alone and free. ~
Yes I'm alone but I'm alone and free. ~
Messages : 12
Date d'inscription : 24/03/2015
Age : 26
MessageSujet: Redescendu sur terre [PV : Amazo Ozaki] Mar 14 Juil - 23:47

Voler, c'était quelque chose de vraiment grisant, Tetsuo ne pouvait vraiment pas s'en plaindre. Cette sensation de nager dans l'air avec juste une paire d'ailes dans le dos et le visage au vent et aucun nuage pour se séparer du soleil chaleureux. Il errait comme d'habitude dans le forêt à la recherche de mon repas prochain, que ce soit avec des animaux à tuer ou des fruits à cuiellir. En fait il préférait surtout les fruits, car il n'avait pas l'âme d'un chasseur, dans le sens où retirer la peau d'un animal l'écoeurait pas mal. Et puis c'était quand même bon les fruits, bien juteux ou bien fermes, il en poussait de toutes sortes. Si ça ne suffisait pas, il pouvait bien aller en voler chez les humains dans leurs arbres ou leur frigo quand ils laissaient par mégarde leur porte ouverte à l'arrière.

Cela dit tout n'était pas rose dans la forêt hostile, de nombreux traqueurs d'hybrides rôdaient pour capturer et permettre à l'animalerie de revendre les espèces chopées. Tetsuo ne faisait pas exception à la règle, c'était bel et bien un hybride sauvage, et de ce fait il était une proie pour les humains. Par chance il dominait le ciel, et ça personne ne pouvait égaler un tel avantage, même pas le meilleur des tireurs. Le tout était dans l'agilité, l'esquive des fléchettes anesthésiantes pour ne pas sombrer dans le sommeil profond et se réveiller dans une cage comme un idiot. L'air de rien il était très prudent avec ce genre d'individus, il n'en laissait aucun prendre ne serait-ce qu'une once d'avantage, il en allait de sa liberté. Faire le malin ne lui servait à rien, tout ce qui était important, c'était de vaincre la captivité pour l'évasion.

Malheureusement cette fois Tetsuo avait baissé dangereusement sa garde en se permettant de reposer ses ailes et poser pied à terre. Il était à moitié transformé en hybride, comme il en avait l'habitude, de grandes ailes noires dans le dos et une paire de serres à la place des pieds. C'était tout de même mieux d'être à moitié animal, on avait un meilleur instinct et c'était toujours plus classe. Surtout que narguer les gars de la fourrière était plus que jouissif, surtout en exhibant bien ses atouts hybrides. Cependant cette fois il ne rigolait pas car en marchant dans les fourrés il mit la patte dans un piège redoutable qui se referma solidement sur sa serre. Le jeune homme ne pouvait pas deserrer les dents métalliques du piège tout seul, mais au moins il pouvait limiter la pression afin de ne pas trop s'entailler les pattes. Cela dit le temps lui était compté et il ne savait pas combien de temps il pourrait tenir dans cette position. Il lui fallait juste une paire de bras supplémentaire pour l'aider, pas forcément musclés, mais au moins doubler la force d'écartement serait certainement suffisant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Redescendu sur terre [PV : Amazo Ozaki] Mer 15 Juil - 2:50


Il n'y avait absolument rien à faire à part écouter et s'endormir en rythme sur la douce et mélancolique chorale éphémère des oiseaux chanteurs perchés dans les plus hauts arbres protégeant l'immense maison en pierres. Il fallait s'habituer au silence plombant de la demeure, il le fallait. Il n'y avait rien à ordonner, il n'y avait plus de parents chez qui aller pleurnicher, il n'y avait qu'Amako qui ne faisait que s'apitoyer. Elle pouvait encore gueuler sur les hybrides, mais sa conscience et son amour-propre le lui interdisaient, c'est une étonnante notion de respect que la blonde aux yeux enflamés ne pouvait accepter. Elle se contenta de s'habiller et surtout : de se la fermer. Les yeux vides de présences, elle alla vider le réfrigérateur, c'était son tendre pêché mignon de manger à en crever.

Dehors, il faisait beau comme si le temps s'était arrêté à la demande des humeurs de la gamine. Elle aimait ce genre de ciel monotone mais si réconfortant à la fois. Elle aimait y perdre son regard et y brûler ses yeux avec cet intense bleu. Amako est une habituée du vide crânien, ce grand manque de pensée, ce trou noir d'idée, elle adorais arrêter de penser. Ça l'apaisait de ne plus réfléchir à son année ratée, ça l'endormait d'oublier son passé bâclé par la grosse drache de sa chère Bonne-Espérance. Il était hors de question d'y retourner, ce lieu n'avait qu'à brûler.

Dans une immense paresse, elle se leva, bailla, et marcha. Elle allait se promener dans les bois pendant que les ennuis ne sont pas encore là. Cette immense forêt, là depuis des années voir des siècles. Des années d'histoires gravées dans le noir d'un tronc creux comme les œufs d'un faucon aux ailes noires. Amako aimait se balader dans cette nature presque oubliée, elle souriait souvent en regardant la coccinelle qui du haut de son doigt s'envola avec le vent. C'était calme, serein et surtout divin se retrouver par moment seule avec l'esprit de toutes ces créatures animales et végétales. Elle se sentait comme Alice aux pays des merveilles dans ce monde pas du tout pareil.

Mais son calme s'estompa. Sa peur ne fit que s'élever dans le fin fond de cette fourrée. Elle avait peur de ce cri agonisant qui résonnait dans l'immense forêt. Elle était seule et prise dans son propre piège. Elle était tétanisée de voir le propriétaire de cette trace de sang collée à ce tronc innocent. Elle ne pouvait que compter que sur elle-même, sur son courage et sur son fameux tour de manche. D'un pas lent, elle contourna l'arbre géant et à ses pieds énoués, il n'y avait là qu'un hybride dénuée de toute liberté. Un piège à renard, mais quelle idée standard, les fameux chasseurs venaient de capturer un oiseau ni plus ni moins.

- C'est pas joli joli tout ça. Je me permets de vous aider.

Sa force herculéenne, voilà le fameux atout qu'Amako cachait au plus fin fond de ses tissus musculaire, une force donnée par cette famille inconnue. Voyant le jeune hybride essayer de se libérer, elle décida d'y ajouter ses deux pincées de forces grossièrement mesurée. Il n'a fallu que quelques secondes pour que ce foutu piège s'ouvre et que sa robe blanche se tâche du liquide pourpre de cet oiseau bien louche. Elle ne pouvait le laisser dans la forêt dans un tel état, non, c'est contre le principe de l'éducation humaine. Ça la dégoûtait, cette plaie bien trop ouverte.

- On peut aller soigner ça chez moi ? J'habite dans une maison à côté d'ici. Arg, c'était tellement dégueulasse. J'ai mal pour toi.

Il n'était plus question d'hybride ou pas. Il était question d'une vie. Même si la blonde avait une attitude cassante envers ces OGM, elle ne pouvait certainement pas laisser crever un presque " humain " parmi les fleurs et les moineaux, comme un oiseau écrasé par une auto. Elle excisa un sourire et tendit une main, certes petite, mais forte comme la plus ravageuse des tempêtes.
Revenir en haut Aller en bas
Tetsuo
avatar

Yes I'm alone but I'm alone and free. ~
Yes I'm alone but I'm alone and free. ~
Messages : 12
Date d'inscription : 24/03/2015
Age : 26
MessageSujet: Re: Redescendu sur terre [PV : Amazo Ozaki] Lun 20 Juil - 19:30

Il fallait bien le dire, Tetsuo était vraiment dans le pétrin, malgré sa prudence habituelle. Il ne semblait pas assez fort pour ovrir totalement le piège, même si il suait pour tenter d'y parvenir. Heureusement une personne ne tarda pas à se faire voir, une gamine blonde et plutôt petite. Il aurait bien envie de dire "je passe" mais c'était la seule personne qui était dans le coin pour l'aider, il fallait bien s'en contenter. La fillette se permit de façon pas honteuse du tout de venir aider le faucon en train de se servir de ses mains pour minimiser l'entaille au niveau de ses chevilles. C'était une gamine, mais sa force suffit à tirer sa serre du piège, comme quoi un rien pouvait faire la différence parfois. Malheureusement Tetsuo fit une tache sur la robe de la fille en sentant les pointes s'enlever de ses mains et de sa cheville à moitié, ce qui dut l'énerver quand même. Elle ne pouvait décrocher son regard de la double entaille au niveau de sa serre blessée ainsi qu'à l'intéireur de ses mains, et c'était compréhensible. Après tout, peu avaient le courage de regarder en face de telles blessures sans ciller.

Malgré le sang qui coulait, Tetsuo n'avait plus si mal que ça, il était souvent du genre à se blesser sans s'en rendre compte. Mais cette fois c'était vraiment plus grave et il espérait ne pas perdre l'usage de l'une de ses serres. Le jeune faucon changea alors ses jambes animales en humaines pour donner l'impression que c'est moins grave, avant de suivre la fille vers chez elle pour qu'elle puisse le soigner. Si il fallait la rassurer, lui aussi avait mal pour lui, il n'y avait pas qu'elle qui partageait sa douleur. Ainsi le jeune hybride suivit la fille jusque chez elle en planant avec ses ailes voire de temps en temps poser un pied au sol pour ne pas trop attirer l'attention. Il n'avait pas l'habitude de la lenteur de marche des humains, pour lui c'était parcourir les cieux à plusieurs centaines de kilomètres par heure, pas marcher paisiblement à du deux kilomètres heures. Cependant il ne fit pas la fine bouche et la suivit sans broncher afin de ne pas dissuader la fille de le soigner. Après tout dans la forêt il n'y avait pas de pansement ni de sésinfectant, juste de l'eau et de l'air.

Une fois arrivé chez elle, il se contenta de patienter en appuyant son dos contre un mur proche de l'entrée avant d'enlever ses bottines afin d'accéder à la blessure facilement. La sueur pouvait se voir sur son visage tellement il se retenait de crier de douleur à force de lui résister minute après minute. Au début il pensait que ça allait passer, mais il savait bien que l'infection n'allait pas lui faire du bien, et elle avait déjà commencé, vu tous les microbes présents dans l'air. Il ne restait plus qu'à espérer qu'elle n'ait pas assez entamé sa jambe pour que du désinfectant fasse quand même effet. Tetsuo lui laissa alors la suite des évènements pour ne pas lui dicter sa vie ni ses méthodes, et surtout pour se faire tout petit afin de ne pas gaver la fille qui l'avait sauvé.


-Si ma blessure te choque trop, t'as qu'à me donner le matériel et je m'en occuperai moi-même, mais surtout regarde pas ailleurs si tu me soignes, je veux pas perdre une jambe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Redescendu sur terre [PV : Amazo Ozaki] Mar 21 Juil - 19:40

Un hybride avec des ailes, en voilà une belle trouvaille. Un oiseau perdu depuis un temps inconnu dans ces bois, terrain sage mais à la fois mortel. Elle savait très bien que ce genre d'hybride plaisait à la classe haut de gamme, un gamin avec des ailes noires comme le charbon. Il plaisait sûrement à ces chasseurs d'hybrides, traquant terre et mer les espèces sauvages pour le revendre à des boutiques de bas étages. C'était répugnant, mais la société fonctionnait désormais ainsi, les êtres humains avaient le pouvoir et ce n'est pas quelques bestioles ratées qui allaient les déranger. Amako marchait lentement oui, mais elle ne pouvait s'empêcher de regarder comme ce jeune se déplaçait, c'était fascinant mais à la fois effrayant, assez pour que la blonde prenne quelques distances avec cet étrange inconnu.

Ils étaient arrivés devant la haute bâtisse de pierre. L'oiseau s'était appuyé contre un mur et la gamine s'était dirigée vers l'intérieur. La terrasse était belle maintenant, tâchée de sang. Amako ignora ce qu'il dit, elle allait faire ce que bon lui semble et point barre. C'était la devise de cette bourrique d'Ozaki. Elle cria dans le couloir comme si ce dernier était un défouloir et dans la seconde qui suivit, une hybride vint à elle. C'était jubilant pour elle, de savoir qu'elle avait un tel pouvoir dans son propre manoir, enfant roi, enfant de pacotille, trop capricieux pour lever le petit doigt.

- Dehors y'a un hybride qui pisse le sang, prend tout ce qu'il faut pour y remédier, ça me dégoûte.

- Bien !

Elle fit marche arrière et s'avança, toujours dans un lenteur extrême, vers la terrasse où l'homme avait atterri. Elle ne pouvait décoller son regard, elle fixait, dans ce silence douteux, la carrure ou plutôt la forme de cet inconnu. C'était gênant, certes, mais ses ailes la perturbaient, elle se demandait comment est-ce la vie en plein air, la vie loin de toute responsabilité. Ça devrait être jouissif de pouvoir voler encore et encore à en crever dans les cieux mouvementés d'une superbe matinée, de pouvoir toucher les nuages, de s'évader un peu de cette triste réalité qu'elle aimerait tant survoler. Ces pensées sont vite arrêtées par l'arrivée de l'hybride qui se précipita vers la jambe du protagoniste. C'était répugnant de voir tout ce sang coulé en masse.

- J'espère que tu te sens plus rassuré entre ses mains. Hmm. Comment comptes-tu faire pour échapper aux chasseurs, mon cher ?

Un sourire sournois voir sordide, ce sourire noir que personne ne voudrait un jour voir. Cette situation l'amusait, elle qui une heure plutôt s'ennuyait à en mourir, affalée sur son lit, les écouteurs branchés à sa cervelle. Il était temps de passé aux choses sérieuses le jeu allait démarrer que ça lui plaise ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Tetsuo
avatar

Yes I'm alone but I'm alone and free. ~
Yes I'm alone but I'm alone and free. ~
Messages : 12
Date d'inscription : 24/03/2015
Age : 26
MessageSujet: Re: Redescendu sur terre [PV : Amazo Ozaki] Jeu 23 Juil - 14:02

C'était vraiment gentil à cette gamine de bien vouloir l'aider, pas beaucoup de monde aurait fait ce geste devant un hybride en train de saigner dans un piège alors que tous deux ne savaient rien l'un de l'autre. Tetsuo comptait la remercier comme il se devait une fois qu'il serait guéri -sinon ce serait un peu tôt- et cela n'allait d'ailleurs plus tarder. En regardant bien, ce n'était pas juste une maison normale, c'était vraiment un manoir des plus imposants qui avait de la gueule et du cachet à revendre. L'intérieur était vraiment joliment tapissé sur les murs, il y avait aussi des tapis et du mobilier orné de moulures communes mais qui donnaient bien. Un vrai régal pour les yeux, mais pas vraiment le style de vie que Tetsuo voudrait forcément un jour de pluie en forêt. Après tout il était encore sauvage, ce n'était pas son genre de vouloir du luxe, même si il fallait bien avouer que c'était joli et spacieux.

Soudain la fille cria à son majordome qu'on vienne soigner Tetsuo, l'extirpant de ses pensées par la même occasion. Et quelle ne fut pas sa surprise de découvrir qu'il était en réalité elle, une hybride des plus agréables à regarder et surtout des plus dévouées à sa maîtresse. Les deux filles m'accompagnèrent alors à l'infirmerie pour me soigner de mes blessures avant que les gouttes ne tachent tout le sol. Heureusement la plaie commençait à se refermait vu que Tetsuo faisait des efforts pour ne pas marcher sur cette jambe-ci, mais quelques gouttes continuaient quand même de couler sur le sol. Par chance ça devait être facile à enlever, ce n'était pas un très bon nettoyeur de toute façon, autant espérer que ce soit le cas. Le duo arriva alors dans la salle en question, l'hybride l'invitant à s'asseoir sur la table en métal pour qu'elle examine sa blessure. Ce n'était vraiment pas joli à voir, mais elle réussit quand même à appliquer le désinfectant pendant que ses mains tentaient d'arracher un pan de la table tellement la douleur était insoutenable. La fille, pendant ce temps, voulait savoir si il se sentait plus en sécurité si c'était une hybride qui s'occupait de lui et comment il se débrouillerait pour le retour, c'était en effet une paire de questions qui méritait un peu de réflexion.


-Bizarrement je me sens plus mal quand elle me passe le désinfectant que quand je suis avec toi. Pour te dire, je sais pas trop comment je vais faire pour repartir, sans doute m'envoler pour éviter les regards indiscrets. Je vais essayer d'attraper le courant d'air de quatorze heure, haha !

Après de nombreux efforts et de nombreuses gouttes de sueur, l'hybride apparemment sans nom replaça la partie basse de la combinaison de Tetsuo sur ses chevilles après avoir appliqué des bandages. Ce dernier sautilla alors de la table pour reprendre ses godasses afin de les enfiler sans plus tarder et de ne pas abuser trop du confort avec ses "pieds sales d'hybride sauvage". Il ne restait plus à présent qu'à déterminer comment s'envoler de façon discrète sans attirer les traqueurs, mais maintenant qu'il ne saignait plus ça risquait d'être plus facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Redescendu sur terre [PV : Amazo Ozaki] Ven 7 Aoû - 0:14

Elle rit, un rire sarcastique avec une tendance ironique. Elle allait jouer à un jeu où cet oiseau n'allait sûrement pas être heureux. Ce n'était pas bon, ses arrières-pensées, mais elle le savait. Elle tira sa domestique d'un coup sec et en chuchotant dans le creux de son oreille, elle lui ordonna de verrouiller les portes et fenêtres de l'immense demeure. Aussitôt dit, aussitôt fait. Amako soutenait le regard de son invité avec un immense sourire, chaleureux au premier abord, mais aussi noir que le soir. Il était grand, certes, mais d'une petite tape conviviale dans le dos, elle invita le moineau à la suivre, il allait manger dans sa main.

- Il faut au moins que tu manges un truc consistant avant de partir, un accident serait si vite arriver.


Elle força la porte de la cuisine avec son pied. Une grande pièce grisée par les tables de métal, chauffée par les fours fraichement utilisé et nettoyé comme à l'accoutumer, c'était digne d'une cuisine de restaurant gastronomique, les frigos sont étonnament grands, le placard magique que la blonde vient régulièrement vider pour savourer toutes ces subtiles denrées, allant du vulgaire jambon à caviar de saison, il y avait de tout. Trop parfois, mais jamais trop aux yeux de la jeune fille. Elle replace sa mèche dans un geste nonchalant tandis que sa main vient précieusement ouvrir sa petite caverne d'Alibaba.

- Sers-toi, il y a des restes de la veille si tu veux un plat. Fais comme chez toi, mon ami. Mon ami comment en fait ? Pour ma part, c'est Amako.

Amako, un prénom qui la décrit presque entièrement. Un enfant de la pluie, pluie de la nuit qui broie le noir, pluie de sang au regard dément, beaucoup de signification qui collent à la gamine depuis un bout de temps, un prénom miroir qui la reflète sans effort. La porte de la cuisine claque, la domestique accourt devant la blonde. Elle est essoufflée et dans son dernier souffle, elle siffle ces quelques mots.

- Toutes ... Fermées, mademoiselle !

Elle ferme la porte du frigo et prend dans vif geste, un de ses précieux anneaux de pâtes, un donut, le donut de la puissance. D'un geste de la main, la fille part au plus vite s'occuper de ses tâches. Il n'y a que très peu de distance entre elle et l'inconnu tellement peu que le plus fin des sifflements de vipère peut se faire entendre.

- En fin de compte, tu vas rester avec moi, que tu le veuilles ou non.

Elle quitta la pièce. Il était enfermé dans cette cage faite d'or et surtout d'argent.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tetsuo
avatar

Yes I'm alone but I'm alone and free. ~
Yes I'm alone but I'm alone and free. ~
Messages : 12
Date d'inscription : 24/03/2015
Age : 26
MessageSujet: Re: Redescendu sur terre [PV : Amazo Ozaki] Dim 9 Aoû - 16:24

La jeune femme qui s'était occupée de Tetsuo s'était montrée vraiment très sympathique, mais il retint surtout le savoir-faire de l'hybride qui était vraiment celle des deux qui l'avait soigné à proprement parler. Il y avait de quoi remercier pour le service, ce que Tetsuo fit heureusement bien vite après l'attache accrochée pour fixer le bout du bandage contre la structure en tissu afin qu'elle ne s'échappe pas. Mais ce à quoi le jeune faucon ne s'attendait pas, c'était à ce que la propriétaire lui propose carrément de se faire un petit brunch si il le voulait en se servant dans la frigo. Tetsuo n'avait pas pour habitude d'abuser de l'hospitalité des gens ni de cracher sur des vivres gratuits quand on lui en offrait, il choisit finalement de laisser de côté son honneur pour satisfaire son estomac. Tout gargouillant, celui-ci ne lui laissait pas vraiment le choix, il fallait d'abord manger et ensuite voir pour le reste. La demoiselle l'emmena alors dans la cuisine, le jeune homme remettant ses pieds sous forme de serres par souci d'aise.

Et puis en y repensant, elle le lui avait proposé, donc ce n'était pas abuser de son hospitalité, juste sauter sur l'occasion. Après tout, c'était si gentiment proposé, ce serait plus impoli de refuser, voire carrément ingrat de sa part. Il pouvait prendre ça comme un service à rendre, c'était ça l'avantage d'avoir de la suite dans les idées. Certes il n'avait pour le moment aucune idée de comment rentrer chez lui avec une serre boitante, mais ce n'était qu'une question de temps pour la nourriture accélère la guérison. Ainsi, une fois arrivé dans la cuisine, Tetsuo prit une baguette et emporta du frigo de quoi la fourrer jusqu'à la table. Il l'éventra alors et appliqua dessus du surimi, salade de chair de poisson de qualité, mais dont le saumon se démarquait clairement. Tout ce que la fille voulait en échange de ce repas était juste son prénom, du moins Tetsuo s'obligeait à prendre ça comme une contrepartie.


-Moi mon p'tit nom c'est Tetsuo, c'est quand même plus facile à retenir ! C'est un prénom qui évoque la solidité du fer, alors j'ai pas peur de flirter avec le danger. Maintenant qu'on a fait les présentations, tu me donnes ton numéro ? Comme ça je t'appelle dès que j'ai un bobo, haha ! Ah merde...j'ai pas de téléphone, c'est vrai...

Sur ces paroles, Tetsuo retourna à ses moutons et claqua le plat de ses mains entre elles comme pour prier, sauf qu'il se contenta de se souhaiter bon appétit tout seul. Il n'avait pas tout de suite compris, mais il avait vraiment très faim, et en plus manger trop lui ferait sûrement des réserves pour quelques jours, de quoi tenir encore pas mal de repas légers. Il n'osait pas l'avouer, mais son estomac était son point faible le plus facile à exploiter, mais il se moquait bien de ça, vu qu'il ne reverrait jamais la fille après ce petit séjour chez elle. Surtout que dans son manoir il y avait de quoi faire un millionnaire en revandant rien que l'argenterie, vu l'apparence du manoir bien chéros. Pendant ce temps, l'hybride semblait avoir fermé ce qui devait être des fenêtres, à moins que ce ne soit autre chose. "Ouais c'est important de fermer les fenêtre, sinon y a des courants d'air et ça fait claquer les portes, c'est chiant". Suite à ça, l'hôte principal de la maison lui annonça qu'il avait l'obligation de rester en sa compagnie, même si Tetsuo ne comprit pas de quoi elle parlait. Ce n'était quand même pas si important que ça qu'il se repaisse entièrement, ou peut-être qu'elle tenait à profiter un maximum de sa compagnie avant de le voir s'en aller dans la nature. Sur ces mots elle s'en alla en claquant la porte, le laissant terminer son grand sandwich avec lui-même.

-C'est bien la première fois que quelqu'un me la fait celle-là, m'obliger à profiter de son hospitalité alors que n'importe qui m'aurait déjà viré pour mon sans-gêne...

Cependant Tetsuo était déjà rassasié, il ne pouvait pas lui obéir plus que ça et devait retourner dans son environnement initial. C'était bien sympa, mais il fallait filer pour ne pas tenter le diable, il ne faudrait pas qu'elle finisse par retourner sa veste en le voyant profiter encore plus. Sur ces mots et après avoir remis au frigo les différents aliments qu'il avait sortis au cas où, le jeune faucon sortit de la cuisine en bâillant un peu. C'est que c'était quand même endormissant un bon repas, surtout quand on avait pas l'habitude des buffets à volonté, mais Tetsuo tiendrait le coup au moins le temps de retrouver son "lit" de base dans la forêt afin de se reposer pour de vrai. Ainsi il se dirigea vers la porte d'entrée nonchalamment les mains derrière la tête, prenant son temps pour bien digérer. Il avait déjà oublié la douleur qu'il éprouvait à une de ses serres, ce n'était presque plus grand chose, à peine une mauvaise sensation vite oubliée par les geste communs et répétitifs. Le jeune homme pressa alors la poignée -de luxe bien sûr- de la porte d'entrée afin de sortir et prendre son envol afin de rapidement retrouver sa petite forêt familière. Sauf que la porte refusait de s'ouvrir et il n'y avait pas de clé dans la serrure pour l'ouvrir, situation idiote qu'il lui arrivait bien trop souvent. Il se tapa alors la tête du plat de sa main avant de faire demi-tour l'air stupide, espérant mettre vite la main sur la propriétaire afin qu'elle lui ouvre la porte. C'est alors qu'il eut l'idée de passer par derrière, même si il n'aimait pas trop l'idée de filer comme un voleur. Ainsi il cria dans tout le manoir qu'il s'en allait sans oublier la formule de politesse adaptée à un départ. Mais alors qu'il pressait de nouveau la poignée, la porte sans clé resta aussi fermée. Tetsuo se sentait vraiment stupide, il fallait vraiment retrouver cette Amako pour qu'elle lui ouvre une de ces portes au moins, histoire qu'il puisse quand même quitter le pas de la porte.

-Eh la miss ! T'as oublié d'ouvrir la maison pour que je m'en aille ! Je voudrais pas te prendre le bras entier quand tu me donnes seulement la main, mais je suis quand même resté manger comme tu le voulais, ça devrait être bon maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Redescendu sur terre [PV : Amazo Ozaki]

Revenir en haut Aller en bas

Redescendu sur terre [PV : Amazo Ozaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybride ou Maître ? v2 ::  :: La province-