[NC-16] Bienvenue à Géolia ! Oubliez les robots pour vous servir ! Les hybrides sont là !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Comme un tigre dans une cage [PV Asuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 13
Date d'inscription : 24/04/2015
MessageSujet: Comme un tigre dans une cage [PV Asuna] Mar 1 Sep - 14:38

Le temps est une chose étonnante. Les humains, habituellement, lui attribue une continuité sans fin, comme une ligne droite qui serait tracée dans l’imaginaire collectif. Parfois, cependant, ils lui donnent des vertus différentes, pour le rendre plus rapide ou ennuyeux. Ils le disent pressé lorsqu’ils s’amusent et interminable lorsque rien ne vient leur faire oublier son inflexibilité. D’autres fois, ils le visualisent un peu comme un fait impossible et décadent, quand il n’est pas leur dieu tout puissant. Les époques leurs semblent tantôt à portée de main, tantôt barbares pour cause qu’elles se sont déroulées il y a de ça une éternité. En réalité, c’est leur faute à eux, si toutes ces impressions varient à longueur de temps. Ces individus-là s’estiment être mesure de toute chose. Ainsi, il n’est pas question que de l’espace et de la durée, mais également du bien, du mal, du chaud et du froid, du bon et du mauvais, du doux et du dur, du fou et du sain… Sont-ils donc plus insensés les uns que les autres ?

Tora, dans sa cage aux allures vaguement crasseuses et décrépis, ne pouvait se faire une idée précise de l’humanité et de toute cette absurdité l’entourant. Seulement, il savait fort bien que les hommes, en général, plaçaient l’arrogance et le mépris au-delà des autres potentiels. Le sentiment de supériorité sur la Nature ? C’était bien là leur lot quotidien. L’illusion de dominer toute chose et d’être essentiels à l’Univers ? Hahaha…
L’hybride, allongé sur le dos, les bras croisés derrière la tête, savourait le silence en humant sans se retenir les odeurs inoubliables de cet endroit. Parfois, quelqu’un se grattait. De temps en temps, on entendait des mots ou des bruits filtrer entre les barreaux. Et il n’était pas rare que s’ensuivent des reproches venant d’un de ces pseudo-gérants ou vendeurs dépourvus d’attributs animaux. Alors le tigre souriait, lui, quand venaient les coups sur les cages. Il s’amusait aussi de cette sorte de puanteur propre aux bestioles de son genre, entassées dans les établissements portant le doux nom d’animalerie, et que d’aucuns tâchaient de masquer au maximum, au gré de nettoyages au karcher et de produits ménagers fort agressifs. L’Humanité, en soi, n’avait jamais évolué. Le temps pourrait passer mais les hommes restaient les mêmes.

Néanmoins, quand une ombre vint éclaircir le tableau, et forcer inconsciemment Tora à dilater ses pupilles, son sourire s’évanouit une fraction de seconde. La cage n’était pas si petite que cela, si l’on constate qu’il pouvait tenir assis à l’intérieur sans risquer de se cogner la tête. Mais il ne pourrait pas faire beaucoup plus pour constater une nouvelle venue et laisser à cette dernière le temps de réanimer ses circuits assoupis. Quand ce fut fait, cependant – après une poignée de secondes qu’il passa à détailler prestement l’humaine – le gros chat qu’il était retrouva cet air amusé lui collant à la peau. Ses yeux suivirent le mouvement de ses hanches. Aurait-il à l'interpeller ? Il n'en avait l'intention, mais la présence de cette humaine rendait la moitié du chemin était, par conséquent déjà faite.

« Bonjour, chère petite… humaine. »

Se risqua t-il à dire, avec sur les lèvres un sourire indubitable. Il laissa s’écouler les instants en silence, jaugeant de la conduite à tenir à son égard. Mais dans sa situation, il ne pouvait faire de miracles. Lui, qui restait un hybride libre même dans sa cage, n’avait pas perdu de sa fierté ni de ses mots. Sa voix n’étant éraillée par le silence trop fréquent, il reprend doucement :

« Que puis-je donc faire pour égayer ton aimable visite ? »

Et conscient qu'il ne devait présenter aussi bien qu'à son habitude - surtout sans ses éternels habits qui lui conféraient une assurance plus grande encore - il ne pouvait s'en remettre qu'à elle. D'une main dans les cheveux, il les ébouriffa, de même que ses oreilles, et lui prêta attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Comme un tigre dans une cage [PV Asuna] Sam 12 Sep - 12:59

Comme un tigre dans une cage



"Enfin rentrée à la maison", c'est ce que je me suis dit en me laissant tomber dans mon lit après toute une matinée à signer des autographes dans une convention pour les Idoles. J'étais épuisée malgré que nous étions encore en pleine après-midi. J'aime mon travail, mais par moment j'aimerais bien avoir un peu de répit. Je regarder mon plafond avant de regarder l'heure affiché sur mon réveille, me redressant en appelant mon majordome. Une fois qu'il était devant moi, je lui demandais de préparer une voiture et beaucoup d'argent, me décidant enfin à acheter mon hybride. Non pas que je manquais de compagnie, mais un peu de divertissement me changerais de mon quotidien. Je me levais de mon lit après quelques minutes, changeant de tenue pour enfiler une robe violette et un simple gilet blanc, laissant mes cheveux attachés en couette. Je descendais ensuite pour rejoindre le véhicule, me mettant en route pour une animalerie de grande renommé, espérant trouver mon bonheur.

Une fois dans la boutique, j'étais automatique accueillie par trois vendeurs qui s'incliner plusieurs fois en me remerciant d'avoir choisi leurs boutique, leur faisant comprendre que mon choix final n'était pas encore fait et que je pouvais très bien changer d'avis et repartir. Assez vite, leurs visage souriant devenait blanc reprenant leurs sourire pour me conduire vers les cages des Hommes mi-humain mi-animal. Je regardais les hybrides le visage neutre, pas réellement intriguée par l'un d'eux. Je demandais alors à me promener seule dans la boutique, voyant bien qu'ils essayaient de me faire acheter les hybrides les plus chers, chose que je ne voulais pas forcément, avançant désormais seule en regardant chaque être.

Un peu plus loin dans la boutique, dans une autre pièce, l'ambiance changeait radicalement, laissant place à une pièce peu lumineuse et des hybrides malpropre. L'odeur n'était pas agréable et je plaquais un mouchoir blanc contre mon visage pour essayer de respirer le moins possible. Normalement j'aurais fait demi-tour, une demoiselle comme moi n'ayant rien à faire dans un tel endroit. Mais je continuais quand même, m'arrêtant un moment devant une cage, voyant un jeune homme aux cheveux blancs assez sale sur lui même. Je le regardais sans rien dire, mettant en faite stoppé à cause de la couleur de ses cheveux qui était inhabituelle. L'hybride qui pourtant souriait sur le coup pour une raison inconnue, me fixant en effaçant son sourire, me regardant en détaille avant de prendre un air amusé. Il prit ensuite la parole me saluant d'une voix peu agréable à l'oreille, sans doute ne parlait-il pas très souvent. Il se frottait les cheveux qui était plein de crasse, me faisant porter mon attention sur deux oreilles félines alors qu'il me demandait ce qu'il pouvait faire pour me divertir. Je le regardais un instant sans rien dire.

- Et bien présente toi, et dis moi ce que tu pourrais faire pour amuser ...

Je regardais sur le haut de la cage voyant le prénom Tora inscrit sur un morceau de carton mal découpé, à croire que cet hybride n'était pas très apprécié des vendeurs de la boutique pour être dans de tels conditions de vie.

- Moi qui pensais être dans une boutique de grande renommée je me suis bien trompée. La façade est belle mais l'arrière de la boutique n'est pas très jolie à voir.

Je regardais l'hybride en retirant le mouchoir qui couvrait mes lèvres et mon nez, le regardant dans les yeux.

- Si tu es convainquant je te ferais sortir d'ici, Tora. Mais tu devras prendre un bain tout les jours, faire attention à t'es manières et surtout ... Porter des vêtements plus convenable, je n'accepte pas de me balader avec un hybride crasseux.

Cela ne faisait que quelques secondes que j'étais devant lui mais j'affichais toute de suite la couleur, évidemment j'avais oublié quelques détails me concernant, l'hybride qui vivrait chez moi aurait tout le temps pour découvrir le reste de la vie que je lui réservais.

- Alors ?

C'était oui ou non, je n'avais pas vraiment de temps à perdre s'il ne montrait pas un peu de soumission. Même si d'un autre côté, soumis ou non, si il me plait mon choix se porterait sur lui, encore faut-il qu'il répond à ma première exigence correctement.

(c) Emy

Revenir en haut Aller en bas

Comme un tigre dans une cage [PV Asuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybride ou Maître ? v2 ::  :: Centre d'adoption-