[NC-16] Bienvenue à Géolia ! Oubliez les robots pour vous servir ! Les hybrides sont là !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

En souvenir du passé [PV Kaitlyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité
MessageSujet: En souvenir du passé [PV Kaitlyn] Lun 18 Mai - 14:05

Toute chose, toute décision, tout acte, a ses raisons. Quel qu’il soit, d’où qu’il vienne, les faits et gestes viennent forcément d’une préméditation. Et que cette dernière soit franche ou non importe peu. Les prémisses sont là. Le résultat est là. Rien ne nait de rien.
Arkady, dans sa façon de se conduire et de se rendre dans cet étonnant bâtiment du centre-ville, n’ignorait pas cela. Il n’y allait pas pour se détendre, ni pour faire passer le temps. Pas plus qu’il ne manquait de raison. Seulement, ce qui l’amenait là était une idée voilée, cachée derrière d’autres à l’apparence trompeuse. Car il ne faisait pas la route uniquement pour chercher à obtenir sa carte de presse et s’associer à l’équipe locale de journalisme. Ce qu’il visait était bien plus haut que ça. Il n’avait besoin que d’une couverture pour parvenir à ses fins. Voilà ce qu’il cherchait. Voilà la raison numéro un.
Sa voiture se gara donc bientôt sur le parking du Geolia Chronicles, un édifice plus haut que la moyenne mais qui ne gâchait pas le paysage. On le voyait ici à sa place. Du haut de son dernier étage, il devait observer les alentours de cette cité atypique pour tenter d’y trouver le fait divers le plus insolite, le scoop le plus prometteur.
Le frein à main enclenché, la porte fermée derrière lui, Arkady mit ses lunettes de soleil, se lissa les cheveux d’une main, et se dirigea vers le hall d’entrée sans attendre. Après une courte observation de la façade du bâtiment, il y pénétra comme si c’était déjà chez lui. Un coup de sonnette, un brin de patience, on le laissa entrer rapidement et il put rejoindre le guichet. L’accueil. Cette vaste salle du rez-de-chaussée n’était pas déplaisante. Aérée, spacieuse et justement accueillante. L’air y sentait bon. Le tout était propre. Arkady n’aurait voulu rater aucun détail.
Le fait le plus important, quant à sa visite en ces lieux, était sûrement le couronnement de cette opération clandestine lancée il y a des semaines. Il était le clou du spectacle. Il venait pour le coup de grâce.

« Veuillez indiquer à mademoiselle Suraz qu’Anatoly Arshavin est là. »

Annonça t-il à la standardiste derrière son bureau. Se tournant ensuite, il croisa les bras et jeta un œil nouveau sur le décor. Sobre et riche à la fois. Un truc qui sent bon les affaires.
Les services avaient essayé de convaincre la susdite demoiselle Suraz de bien vouloir accorder un poste fictif au russe afin d’accentuer l’efficacité de son statut officieux et de lui offrir une bonne arrière-garde. Mais peu habituée à traiter avec ces organes de ce genre – comme la majorité des gens – elle les avait plus ou moins rejetés. Ce qui risquait de compliquer les choses, puisqu’elle devait être mise au courant de la situation du grand blond. Il allait avoir besoin de se reposer sur elle afin de blanchir son identité. Elle entrerait dans le secret – bien qu’y était déjà en partie – et n’aurait pas grand-chose à y gagner, si ce n’est d’être dans le bon camp.
La raison de sa venue, finalement, était de lui refaire une proposition tout en jouant sur la pression, la possibilité d’en tirer un bénéfice et de possibles avantages. Il avait la chance de déjà connaitre cette charmante personne pour l’avoir rencontré dans des conventions journalistiques dans divers endroits du monde. Ce qui constituait vraisemblablement un plus pour leur prochaine entente.
Revenir en haut Aller en bas
Kaitlyn Suraz
avatar

Obey me, little thing.
Obey me, little thing.
Messages : 13
Date d'inscription : 23/04/2015
Age : 31

Feuille de personnage
Race (si hybride) :
Hybride / Maître de : /
Quartier : Riche
MessageSujet: Re: En souvenir du passé [PV Kaitlyn] Lun 28 Sep - 21:38


© Yamashita sur épicode

Une entrevue hors norme.
« Est-ce une proposition ou une contrainte ? »


feat. Arkady


Plongé dans la lecture des divers articles en attente de publication, elle tenta par tous les moyens qu’elle connaissait d’occuper son esprit. Il ne fallait surtout pas qu’elle repense au rendez-vous qui aurait bientôt lieu. A chaque fois qu’elle effleuré cette idée, Kaitlyn tremblait et perdait toute confiance en elle, elle doutait de ses compétences et s’auto flagellait de ne pas avoir accepté la demande directement au lieu de tenter ce qu’elle voulait faire lors de ce rendez-vous. Elle ne comprenait pas pourquoi cette rencontre l’angoissait tant, ni pourquoi elle perdait tant ses moyens. Elle commençait à se dire que peut-être, elle avait été trop loin. Elle était en train de défier un pays après tout…

Elle regarda l’heure sur sa montre et avala difficilement sa salive. Il ne lui restait que très peu de temps avant qu’il n’arrive. Elle soupira pour libérer son stress et replongea avec plus d’attention dans la lecture des articles. Mais il n’y avait rien à faire, maintenant qu’elle savait que l’heure se rapprochait, elle avait de plus en plus de mal à rester concentré sur son travail.

« Bon »

Elle finit finalement par rassembler les différents articles dans un dossier dans son tiroir. Se levant de sa chaise, elle se dirigea vers la baie vitrée de son bureau. Regarder dehors la calmait, voir le grand soleil la rendait légèrement triste par contre. Qu’est-ce qu’elle aimerait être dehors avec un verre à la main sur une terrasse, juste à se prélasser et ne plus travailler. Elle s’imaginait des vacances au Japon où elle pourrait revoir sa famille qui lui manquait tant. La solitude commençait à la peser finalement, même si elle aimait cette vie qu’elle s’était crée. Ce qu’elle regrettait le plus était l’absence de son ami, elle en avait eu d’autres dans cette ville mais il n’y avait que lui qui la connaissait par cœur, qui savait ce qu’elle ressentait vraiment.

Finalement, elle observa son bureau dans les tons violet et brun d’un regard attentif et tout était à sa place. Il y avait quelques plantes à droite et à gauche, différents tableaux d’artistes qu’elle aimait beaucoup sans oublier des articles de journaux encadrés qu’elle avait écrit à ses tout débuts dont un principalement, celui de la première tentative d’un hybride plante, Chenmo.

Elle ne put s’empêcher de soupirer en attendant la sonnette, son rendez-vous était arrivé et l’attendait maintenant à l’accueil. Elle quitta avec regret sa baie vitrée et indiqua à sa secrétaire de le guider jusqu’à son bureau. Plus les secondes passaient, plus son angoisse reprenait le dessus sur elle. Elle n’était pas certaine de pouvoir gérer la confrontation surtout qu’elle ne savait même pas à qui elle avait à faire. Comment serait-il ? Comment se comporterait-il avec elle ? Ce journaliste, qui était-il ?

Il fallait absolument  qu’elle reprenne le dessus avant qu’il … Elle entendit à ce moment-même le coup sur la porte et elle soupira de nouveau. Il était l’heure. Elle se retourna pour faire face à la porte.

« Entrez »

Kaitlyn porta son regard sur l’homme qui entrait et elle ne peut s’empêcher d’esquisser un léger sourire en le reconnaissant. Il ne s’agissait pas d’un inconnu finalement. C’était rassurant, peut-être que finalement la rencontre se passerait bien et qu’elle obtiendrait tout ce qu’elle voudrait de lui. Elle était à la fois surprise et rassuré de le voir dans son bureau. Quand on lui avait annoncé le nom du journaliste, elle savait qu’elle le connaissait mais n’arrivait pas à mettre un visage sur le nom. Cela l’avait rendu folle surtout qu’elle n’avait pas réussi à trouver une moindre photo de cette personne. La recherche l’avait mené qu’aux articles qu’il avait écrits.

Finalement, elle tendit sa main pour une salutation simple et classique et en retournant près de son bureau, elle l’invita à s’asseoir en lui indiquant le fauteuil.

« Asseyez-vous, je vous en prie »

Elle en fit de même de son côté. Elle savait que c’était à elle de parler mais elle était trop absorbée dans ses souvenirs, à toutes les fois qu’elle l’avait rencontré sans se douter que c’était juste une couverture et non une vocation comme elle. Cela faisait bien des années qu’ils s’étaient rencontrés, pourtant, elle s’en souvenait comme si c’était hier. D’ailleurs, leur première rencontre était lors d’une convention journalistique. Elle soupira d’aise et de contentement à ses souvenirs, son sourire s’élargissant. Dès qu’elle avait aperçu son visage, tout son angoisse avait disparut et cela était une bonne chose.

« Je ne pensais pas vous revoir dans ses circonstances, mon cher Arshavin »

Son ton était doux et légèrement sensuelle. Elle n’aurait jamais agis ainsi si cela avait été un inconnu. Mais lui, il l’avait déjà connu avant qu’elle ne devienne directrice. Avec les autres, elle aurait été beaucoup plus froide, il n’y aurait pas eu de sourire et encore moins avec de la sensualité. A ses yeux, il n’y avait pas d’autres moyens que de se montrer froide et distante pour se faire respecter et convaincre autant ses collaborateurs que ses relations, elle devait être autoritaire pour asseoir son autorité malgré sa jeunesse et son manque d’expérience.

Plongeant son regard dans le sien, elle plaça sa main droite sous son menton, arborant un air plus sévère et plus rigide. Elle abandonna toute amitié avec lui, elle ne devait pas laisser les émotions s’introduire dans son projet avec lui. Elle devait garder la tête froide et ne pas oublier ce qu’elle tenait à obtenir avec ce journaliste, qu’il soit une connaissance ou non.

« Bien. Avant de négocier sur la proposition de vos supérieurs, parlons de la possibilité de vous accepter comme ‘pseudo journaliste’  »

Elle insista bien sur ce dernier mot car finalement, en apprenant que c’était juste une couverture pour lui, elle se posait des questions sur sa capacité à écrire des articles. Les avait-il lui-même écrits ? Était-ce par quelqu’un d’autre ? Avait-il eu un correcteur à chaque article ? Toutes ses questions demandaient des réponses. Elle devait savoir le temps qu’elle devrait lui consacrer chaque jour. Elle aurait pu demander à son ancien employeur mais elle préférait connaitre son avis à lui, ce qu’il voulait aussi. Elle espérait vraiment qu’il serait capable de se débrouiller seul et que ses envies conviendrons avec ses projets à elle. Elle n’avait pas vraiment d’idée de ce qu’elle pourrait lui donner comme article car il n’y avait aucune place de libre finalement. Chaque article qu’il écrirait serait un article de moins pour un de ses employés.

« Avez-vous écrits tous ses articles tout seul ou avez-vous eu un coup de main ? Avez-vous une préférence dans le domaine que vous voulez écrire ? »

Son ton était froid et distant. Même s’il s’agissait d’une connaissance, elle n’était pas capable d’émettre un sourire, de parler plus gentiment et pas comme à un inconnu. Elle s’en voulait un peu mais elle devait garder la tête haute, elle devait rester comme ça car sinon, elle perdrait toute la confiance qu’elle avait en elle. Sortant un dossier d’un tiroir, elle étendit devant elle quelques feuilles de papiers du dossier sur sa table. Il s’agissait des différents articles qu’il avait écrit, surtout un où il s’était rencontré. Cela concernait un gala de bienfaisance pour une association qui tenait cher à une famille célèbre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

En souvenir du passé [PV Kaitlyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybride ou Maître ? v2 ::  :: Centre-ville :: The Géolia Chronicle – It’s your-